Foire aux Questions

 

 

   

Pourquoi choisir un chat de race ?

   

British ou Scottish ?

   

Les types de fourrures

   

Son comportement, à quoi s'attendre ?

   

Son histoire.

    Le nom des chatons. Chaque année, sa lettre.
   

Choisir un type de nourriture

   

Changement de nourriture, comment procéder ?

   

C'est quoi le LOOF ?

   

Pourquoi une association féline ?

     

 

     

prochainement

      A quel âge la stérélisation de mon animal ?
      Le dégriffage (onyxectomie) est-ce nécessaire ?

Les types de fourrure

 

 

 

 

 

 


Pourquoi choisir un chat de race ?

Il est parfois difficile pour certain de comprendre pourquoi des gens privilégient des chats de races au détrimant des nombreux chats abandonnés en refuge et à la vue de la surpopulation féline alors je trouve important d'expliquer la différence à mes yeux.

Trop souvent je me fais écrire des bêtises, des insultes et je ne suis pas la seule éleveuse victime de ce types d'affront.  Il est facile de nous faire porter le blâme à première vue mais le chapeau ne va pas à tous les éleveurs.  La majorité de mes adoptants sont des gens qui choisissent une race particulière et sélectionne ensuite ma chatterie.  Ces gens ne sont pas intéressé à adopter un animal en refuge.

Cela n'enlève rien aux gentils et jolis chats en refuge et ils méritent tous également de trouver leur famille adoptive.  Par contre, les gens optant pour un animal de race, sont, pour la plupart, à la recherche de caractéristique précis.

Pour beaucoup, un chat de race est un chat avec un look en particulier mais c'est plus que ça.  Bien entendu, chaque race de chat à ses caractéristiques physiques mais également sont tempéramment, ses particularités, un niveau d'entretient variable, etc. en sélectionnant une race, on fait le choix d'un compagnon qui répondera à nos attentes.

Certaines races demandes pratiquement pas de brossage, d'autres ont besoin d'une présence constante, certains sont de grands jaseurs, d'autres sont calmes, quelques-uns sont comme des chiens et s'entendent bien avec de nombreuses espèces, d'autres nécessite un toilettage régulier etc. chaque race à ses caractéristiques et il est important de prendre ce point en considération lors du choix de la race.  Chaques races à également des problèmes de santé qui lui sont propre donc il est de votre devoir de vous renseigner et vous assurer de choisir un éleveur qui en tient compte et fait de son mieux pour élever des animaux en santé. 

Une fois la race sélectionné, je vous encourage fortement à communiquer avec différents éleveurs.  Assurez-vous qu'il est en mesure de vous parler de la race qu'il élève, qu'il connait bien ses caractéristiques.  Le mieux est bien entendu de vous rendre sur place et d'observer, d'aller voir les conditions d'élevage, les choses misent en place par l'éleveur qui font des différences.  Posez des questions, vérifiez si ce que vous voyez correspond à ce que vous chercher.  N'ayez pas peur de demander pour voir les tests médicales des reproducteurs, les documents d'enregistrement des parents etc. Bref assuré vous que le chat de race choisi correspond bien à ce que vous avez en tête lorsque vous pensez à la race.

Si votre coup de coeur envers une race vient surtout de son apparence, renseignez-vous d'avantage.  Même si un chat est particulier et à un look magnifique, répond-t-il bien à ce que vous voulez?  Si vous cherchez un chat avec qui faire la jasette et adopter un scottish vous serez décu car il ne miaule quasiment jamais.  Par contre, si vous cherchez un chat calme, présent qui n'a pas un grand besoin de bouger, vous serez servi.  Ce ne sont que 2 exemples parmis tant d'autres mais choisir un chat de race est d'abord et avant tout, choisir un chat avec un tempéramment particulier. 

 

Par la suite, vérifier que le chaton pourra bénéficier d'un développement harmonieux et équilibré en demeurant auprès de sa mère pendant au moins 12 semaines mais idéalement 14-16 semaines.  L'éducation comportementale débute vers 8 semaines et se poursuite pour quelques semaines.  Bien que le chaton n'ait plus besoin de lait vers 7-8 semaines, ils bénéficient tous de pouvoir être allaiter plus longtemps.  De plus, vers 8-10 semaines, la maman fait un réel travail d'éducation envers les chatons, elle leur enseigne à ne pas mordre, ne pas griffer, elle leur apprend les limites.  Je sais qu'un petit chaton de 2 mois est très très très mignon et que celui de 16 semaines à un look d'adolescent un peu plus allongé mais malgré toute votre impatience à acueillir votre chaton, si vous voulez bénéficiez d'un chaton sain, répondant aux caractéristiques de la race choisi, il est important d'en tenir compte dans votre projet d'adoptions.  Tout bon éleveur, étique, à l'affût des dernières découvertes va prioriser l'équilibre du chat à long terme et permettrent aux chatons de profitez de leur maman.

 

Si pour vous, le tempérament est aussi important que le look, vous avez la patience de bien choisir votre éleveur et d'attendre parfois pendant plusieurs mois avant qu'un chaton soit disponible, que vous avez pris le temps de vous renseigner sur la race, que vous accordez une importance particulière à la santé et vous tenez à mettre toute les chances de votre côté pour adopter un chaton en santé, un chat de race est peut-être ce qu'il vous faut.

source

Flèche vers le haut

British ou Scottish ? Qui sont-ils ?

Le British ainsi que le Scottish sont essentiellement le même chat à quelques différences près. Le British aura les oreilles droites alors que le Scottish aura les oreilles pliées vers l'avant ce qui lui donnera le titre de Scottish.

 

Le British est issu d'un mariage entre deux British. Dans le cas du Scottish, le mariage de deux Scottish, est interdit de par toutes les associations félines afin d'éviter tout problème lié au fameux gène Fold. Seul le mariage entre un Scottish et un British sera autorisé. Évidemment, la progéniture de cette union nous donnera des chatons British et/ou Scottish, ce qui explique une plus grande rareté du Scottish Fold. Élevé dans ces conditions, le Scottish est un chat tout aussi robuste que le British et sans problème particulier.

 

Son aspect général est tout en rondeur. Ces jolis nounours sont de taille moyenne à grande taille. L'encolure est trapue et courte. Le corps est puissant et musclé avec des épaules et des hanches larges et rondes. Les pattes sont solides et fermes. Quant à leur grosse tête ronde, elle est éclairée par deux grands yeux, ronds eux aussi et très expressifs. Les oreilles sont plutôt petites et bien espacées. Chez le Scottish, les oreilles seront, bien sûr, pliées vers l'avant.

 

Source:

LOOF, «British» sur Livre Officiel des Origines Félines consulté en octobre 2011

LOOF, «Scottish et Highland» sur Livre Officiel des Origines Félines consulté en octobre 2011

Le CaBRi, «British Shorthair» sur Le CaBRi consulté en novembre 2011

Le CaBRi, «Scottish Fold» sur Le CaBRi consulté en novembre 2011

Flèche vers le haut

Les types de fourrure

Chez le British Shorthair ainsi que le Scottish Fold, la fourrure est courte et dense avec un sous-poil important. Parfois, les poils s'entrouvrent comme les brins d'un tapis de laine.

 

Chez le British Longhair ou chez le Highland Fold, la fourrure est mi-longue et soyeuse. Elle se compare à la texture du mohair. Elle est plus fournie sur la collerette et l'arrière des pattes. Cela dit, elle reste moins longue que celle du persan et demande également moins de toilettage. Sa texture étant différente de d'autres races à poil long, elle ne forme pas de nœud.

 

Dans l'ensemble, elles demandent un toilettage dit modéré (Normal) sauf peut-être en période de mue. Elle nécessitera un brossage un peu plus vigoureux à ce moment.

 

Source:

LOOF, «British» sur Livre Officiel des Origines Félines consulté en octobre 2011

LOOF, «Scottish et Highland» sur Livre Officiel des Origines Félines consulté en octobre 2011

Le CaBRi, «British Shorthair» sur Le CaBRi consulté en novembre 2011

Le CaBRi, «Scottish Fold» sur Le CaBRi consulté en novembre 2011

Flèche vers le haut

Son comportement, à quoi s'attendre ?

Son caractère joue largement dans le succès qu'il rencontre aujourd'hui. En passant par la vie de famille active avec enfants jusqu'aux célibataires, il sait s'adapter facilement à son environnement. "Sociable" même avec les inconnus il n'est pas rare de le voir aller quémander une caresse en guise de bienvenu. Il accepte facilement la présence d'autres animaux.

 

Toujours présent. Jamais bien loin de vous, sans être envahissant pour autant. Il ne faut pas s'attendre à un chat qui paressera de longs moments dans vos bras. Cependant si vous changez d'étage ou de pièce dans la maison, ne soyez pas surpris s’il vous suit. Prévoyez-lui une petite place si vous allez au salon écouter un film. Son côté calme et pauser offre une alternative apaisante à ceux qui sont stressés par la vie moderne. Cela ne l'empêche pas d'aimer jouer. Lancez-lui la balle. Il pourrait bien vous la rapporter…

 

Source:

LOOF, «British» sur Livre Officiel des Origines Félines consulté en octobre 2011

LOOF, «Scottish et Highland» sur Livre Officiel des Origines Félines consulté en octobre 2011

Le CaBRi, «British Shorthair» sur Le CaBRi consulté en novembre 2011

Le CaBRi, «Scottish Fold» sur Le CaBRi consulté en novembre 2011

Flèche vers le haut

Son histoire.

Quand, en 1871 à Londres, une chatte British Shorthair bleu tabby remporte la toute première exposition féline, ce n'est pas tant le travail des éleveurs qui est récompensé que l'œuvre de Dame Nature: elle avait façonné un chat parfaitement adapté au rude climat des îles britanniques grâce à sa fourrure laineuse et quasi imperméable. La Première Guerre mondiale faillit sonner le glas de cette race magnifique. La famine qui frappait les hommes toucha aussi leurs chats qui furent presque tous décimés. Les éleveurs eurent recours au Persan pour « arrondir» leurs chats, ce qui introduisit du même coup le gène « poil long ».

 

L'histoire des Scottish commence dans les années 1960. Deux éleveurs de British Shorthair, remarquent dans une ferme écossaise une chatte aux oreilles pliées vers l'avant appelée Suzie. En 1963, ils font l'acquisition d'une femelle blanche, fille de Suzie. Avec elle débute le programme d'élevage des Scottish Fold qui consista à marier les descendants de Susie avec des British Shorthair.

 

Le Scottish Fold et le Highland Fold sont des chats robustes et sans problème particulier, à condition de vérifier qu'ils correspondent à certains critères d'élevage précis. En effet, pour éviter tout problème lié au gène Fold (oreilles pliées), il est interdit de marier deux chats à oreilles pliées. L'un des parents d'un Scottish Fold ou Highland Fold doit donc obligatoirement être un British Shorthair ou Longhair.

 

Source:

LOOF, «British» sur Livre Officiel des Origines Félines consulté en octobre 2011

LOOF, «Scottish et Highland» sur Livre Officiel des Origines Félines consulté en octobre 2011

Le CaBRi, «British Shorthair» sur Le CaBRi consulté en novembre 2011

Le CaBRi, «Scottish Fold» sur Le CaBRi consulté en novembre 2011

Flèche vers le haut

Pourquoi le nom des chatons commencent-ils tous par la même lettre ?

à venir

Flèche vers le haut

Choisir un type de nourriture

Dans l’optique de maintenir votre animal de compagnie bonne en santé, il est recommandé de choisir une formule qui comblera ses besoins spécifiques, en fonction de plusieurs critères: l'âge, sa taille et sa condition physique. Un jeune chaton en pleine croissance n'aura pas les mêmes besoins nutritifs qu'un chat adulte paresseux ayant déjà un surplus de poids.

 

Un autre critère de sélection important est la quantité d'éléments nutritifs. Les nourritures de haute qualité seront plus facilement digérées et mieux assimilées qu'une nourriture bon marché. La qualité d'une nourriture aura un impact significatif sur la perte de poil, la densité de sa fourrure, sa condition physique, voire même son caractère. Elle peut même avoir un impact sur la quantité et l'odeur des selles de votre chat.

 

Une nourriture de haute qualité comporte aussi un avantage économique. Les nourritures de moins bonne qualité sont souvent plus économiques à l'achat, mais contiennent des ingrédients peu nutritifs don les enzymes métaboliques du chat ne sont pas toujours en mesure de digérer correctement. Vous devrez alors augmenter les quantités de nourriture que vous donnez à votre animal, pour ainsi satisfaire ses besoins nutritifs. Évidemment si votre animal mange plus il produira d'avantage de selles ce qui aura aussi un impact sur la fréquence du nettoyage des litières.

 

Finalement, pas si économique que ça une nourriture bon marché

 

Demander conseil à votre vétérinaire, quelle nourriture convient le mieux à votre trésor.

 

Source:

Guide Pratique Élevage Félin édité par Aniwa SAS (2e édition 2006) ISBN :2-7476-0071-8

Chats du Monde «Les Aliments Industriels : Standard ou Premium ?» sur Chats du Monde consulté en octobre 2011

Pronature «Foire aux Questions» sur Pronature.ca consulté en octobre 2011

 

Flèche vers le haut

Changement de nourriture, comment procéder ?

Votre petit amour a un estomac, disons, un peu fragile. Alors afin de lui éviter des problèmes digestifs, il est préférable de faire le changement de nourriture progressivement. Commencer par une petite quantité de nouvelle nourriture ajouter à celle qu'il utilise déjà à chaque repas. Réduisez de la même façon la quantité de nourriture que vous remplacez. Augmenter graduellement chaque jour les quantités de nourriture de remplacement jusqu'à une transition complète. Étendre la période de transition sur environ 7 à 10 jours.

 

Source:

Guide Pratique Élevage Félin édité par Aniwa SAS (2e édition 2006) ISBN :2-7476-0071-8

Chats du Monde «Les Aliments Industriels : Standard ou Premium ?» sur Chats du Monde consulté en octobre 2011

Pronature «Foire aux Questions» sur Pronature.ca consulté en octobre 2011

 

Flèche vers le haut

C'est quoi le LOOF

à venir

Source

Flèche vers le haut

Pedigree et association féline

à venir

Source

Flèche vers le haut